Traducteurs d’un jour au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse

Grande fête de la littérature jeunesse, le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse donne aussi l’occasion de rencontrer des auteurs étrangers et de sensibiliser les jeunes lecteurs au travail des traducteurs sans lesquels même Harry Potter n’aurait pu franchir nos frontières. Deux joutes de traduction et un atelier « traducteur d’un jour » permettaient de s’initier au plaisir de la langue et de l’écriture avec des traducteurs professionnels.

Julie Sibony et Mona de Pracontal, traductrices littéraires, avec des élèves « traducteurs d’un jour » du collège François-Mtterrand de Noisy-le-Grand 

L’atelier commence par une devinette. Qui a écrit : « Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive avait toujours affirmé… » ? Dès les premiers mots, les mains se lèvent et le nom fuse : « JK Rowling ! ». Mona de Pracontal et Julie Sibony, traductrices littéraires, secouent la tête, désolées de décevoir la classe du collège François-Mitterrand de Noisy-le-Grand qui participe à cet atelier « Traducteur d’un jour » proposé par l’ATLAS, Association pour la promotion de la traduction littéraire. « Non, ce n’est pas la bonne réponse », reprend la traductrice, car J.K. Rowling a écrit : « Mr. and Mrs. Dursley of number four, Privet Drive, were proud to say… ». La suite sur ActuaLitté.com

Ce contenu a été publié dans Actualité, Traducteurs, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.